À l’assaut des mers (Black fleet)

Nous commençons par un jeu apporté par PommeOscar : Black Fleet. Nous décidons de jouer de façon asymétrique pour plus de variété. Tout en dégustant les délicieux et moelleux cookies apportés par les invités, j’écoute l’explication de règles.

Visuel du jeu

Le plateau de jeu comporte différents ports (vendant du tabac, de l’alcool et d’autres cubes colorés) ainsi qu’une mer divisée en plein de petites cases. Chaque joueur a un bateau marchand et un bateau pirate de sa couleur et peut au moment de jouer contrôler une des deux frégates. Une carte lui permet d’avancer ces différents bateaux à sa guise afin de livrer de la marchandise entre les différents ports d’un, de deux de voler une marchandise aux bateaux marchands adverses et de de trois de couler les bateaux pirates adverses (ne vous inquiétez pas, ils en reconstruisent d’autres très vite). Toutes ces actions permettent de gagner de l’argent qui permettra de payer des améliorations et enfin la carte de victoire (exactement comme dans Miniville).

Je saisis assez rapidement l’intérêt d’envoyer mon bateau marchand au port le plus proche plutôt que celui valant plus et je m’achète très vite une assurance qui rembourse mes pertes de marchandises, PommeOscar a un bateau-pirate avec une cargaison insubmersible et peut surtout vendre une marchandise supplémentaire. Pommette sera assez vite la victime de beaucoup de coups à ce jeu.

C’est finalement PommeOscar qui finit la partie mais comme il était aussi le premier joueur, cela nous laissait un tour pour acheter une carte supplémentaire. Pommette sauve l’honneur en achetant l’avant-dernière carte et je paye enfin la carte finale (que je pouvais payer au tour précédant). Mon avance en argent fait la différence ! Ce fut une partie animée avec des coups de vitesse, de traîtrise mais surtout d’argent, beaucoup d’argent ! La partie aura duré une heure et demi qu’on n’aura pas senti passer. Le jeu se joue bien et peut même intéresser les enfants très facilement.

Score :
1- Gabri-Elle
2- PommeOscar (quasi-æquo)
3- Pommette (manque la dernière carte)

À la recherche de nourriture

Nous continuons donc avec un jeu que PommeOscar aime bien : Évolution et cette fois-ci c’est à moi d’expliquer le jeu à Pommette donc c’est la première partie.

Dans ce jeu, nous pouvons créer plusieurs espèces, augmenter leur taille et leur population et leur attribuer différents traits caractéristiques tels que « long cou », « carapace » ou encore « carnivore ». Le meilleur joueur sera celui qui aura assurer prospérité à ses espèces (mesurable en terme de nourriture engloutie, de population restante et de diversité génique). Leu jeu se déroule en plusieurs tours en alternant la phase Amélioration des espèces puis la phase de nourriture où le joueur doit nourrir au choix une de ses espèces omnivore ou carnivore.

Boîte du jeu

Après plusieurs tours tranquilles où les espèces mangent paisiblement autour de l’étang généreux en nourriture, les premières espèces carnivores apparaissent. PommeOscar développe un carnivore grimpant qui aura raison de ma nouvelle espèce carnivore crée pour l’occasion. Pommette a de son côté trois espèces qu’elle peine à nourrir jusqu’à ce qu’elle dégotte le trait « coopération ». L’emblème de son sac l’inspirera tellement que toutes ses espèces auront une carapace pour se protéger. J’ai de mon côté un herbivore très vorace avec « fourrageur » (m’assurant une confortable avance) et je retente un carnivore avec « chasse en meute » pour passer outre. Le carnivore de PommeOscar évolue et troque son trait grimpant contre l’intelligence des grands singes, un trait qui lui coûtera cher en cartes (monnaie du jeu). Sa deuxième espèce, un « long cou-fouisseur » lui assure un revenu régulier de deux nourriture (inattaquable sans « intelligence »). Nous nous affrontons régulièrement tous les deux, croquant le carnivore de l’autre avec une des tortues de Pommette de temps en temps. Cette dernière s’assure qu’aucune de ses espèces ne soit laissée pour compte et mange parfois plus que moi à l’étang (que PommeOscar délaisse complètement).

Vers la fin de partie (avec une main fantôme)

Le jeu est donc un cycle où l’on se demande ce que l’autre aura inventé pour survivre et tirer son épingle du jeu. La fin de la partie arrive déjà. Ma stratégie de rester à seulement deux espèces s’avère payant. Je créé même au dernier tour une espèce « piquant » pour employer mes cartes restantes. Mais c’est PommeOscar qui donnera le coup de grâce en ôtant de l’étang pas moins de six nourritures grâce à ses pestes de dernière minute (sans ça, je suis sure que Pommette l’aurait dépassé !).

Score :
1- Gabri-Elle, 92 points
2- PommeOscar, 72 points
3- Pommette, 67 points (très bon score pour une partie découverte !)

À la poursuite des dragons

Déjà dix-huit heures, encore le temps pour une petite partie pas trop longue, peut-être pas Tiny Epic Quest. Le jeu Tarasque semble attirer Pommette et nous sortons donc nos pièges à dragons.

Boîte de jeu

Le principe du jeu est de capturer des dragons et de les ajouter à sa collection personnelle où ils sont alignés par couleur d’écailles ou par préférence de paysage mais les autres chasseurs de dragons peuvent encore nous les voler !

Pour capturer ces précieux trophées, le joueur a à sa disposition six dés avec une face de dragon colorée différente. Pour capturer un dragon, il doit avoir au moins deux faces de la couleur de l’animal de légende et plus s’il veut décourager les autres de le lui piquer. Mais cela ne nous a pas empêcher d’essayer quand même ! PommeOscar réussira à faire 6 faces bleues et ainsi rejouer derrière mais assez peu de dragons seront effectivement volé au final, ce qui l’empêchera de réagencer sa collection pour gagner de précieux points ! (En effet, les collections sont figés à moins de payer un œuf et pour avoir des œufs, il faut se faire voler ses dragons). De son côté, Pommette s’en tire très bien et réussi à avoir la seule collection de cinq dragons (25 points, rien que ça !).

Voici la collection de la gagnante !

Score :
1- Pommette, 53 points
2- Gabri-Elle, 29 points
3- PommeOscar, 28 points

Mes invités rentrent donc chez eux affronter le vent avec deux crêpes cuites pour l’occasion et le dernier cookie (qui était délicieux). Mais ils se souviendront qu’ils auront été des pirates, des créatures du Jurassic et des collectionneurs de dragons.

Privé

Vous n'avez pas la permission de voir ce forum.