Dernier coucher de Soleil sur Ste-Foy-les-Mars

pic3536616.jpg
Joueurs :





Vainqueur(s) :


pic3536616.jpg

Vendredi dernier, plusieurs explorateurs galactiques se sont regroupés à Ste Foy afin de, pour la énième fois, Terraformer Mars ! (mais bon sang ! Combien de fois allons-nous devoir le faire !?)

Les forces en présence :

  • Celui qui avait convoqué ce regroupement, Max le Grand, aussi imposant par sa carrure que par ses stats de victoire à domicile.
  • Fred le discret, qu’on ne connait que sous le pseudo de sa compagne, la métalleux à la peluche.
  • Marco dit Lanf_2_3, stagiaire en BTP, qu’on n’appellera pas tout de suite Lanf_des_3toiles.
  • Votre serviteur, Bruno alias Cowboy Georges, le Cowboy des Etoiles, aussi appelé Grognon en référence à sa petite taille et à son désamour pour le jeu qui nous occupera ce soir.

Dès le début de la partie je note que Max, prévoyant, fais en sorte de ne pas être assis à côté de moi lors de cette réunion de chantier. Bien lui en prit :D

Mise en place : les expérimentés Fred et Max se plaignent des « colonies pourries » disponibles. En vrai il n’en manque pas tant vu qu’il y en a 10 sur la table à cause de ma corpo (et oui, la partie n’a pas commencé que je casse déjà l’ambiance).

L’organisme « Prélude » nous allouant des moyens démesurés pour venir à bout de notre tâche, nous démarrons tous les travaux avec des situations confortables.

Alors que je me mets rapidement à la tâche, confiant dans le fait que mes avancées rapides attireront le regard de nos commanditaires et les augmentations qui vont avec, mes camarades préfèrent une attitude oisive : Marco se lance dans l’élevage de kanifes (des ptis fiens/des petits chiens … oui, quand il faut expliquer une blague c’est qu’elle est nulle), Max obtient des crédits illimités de tous les sponsors de l’univers, ce qui lui offre des réducs sur tout ce qu’il pourrait vouloir, tandis que Fred se contente de se plaindre qu’il a tout ce que Max recherche avant de lui laisser sans chercher à l’en priver.

En vrai il faisait sans doute d’autres choses au passage mais à Terrafomring on joue quand même vachement chacun dans son coin (hashtag mauvaise foi).

Etant donné que les colonies disponibles sont nulles et que terraformer Venus n’est pas un objectif, je me lance dans ces domaines. Faire l’inverse de ce qui semble utile et efficace, c’est ce qui m’a permis de l’emporter la dernière fois !

Assez rapidement les 1ers objectifs tombent. Mes revenus sont impressionnants mais je n’arrive à pas en faire grand chose. Marco innonde Mars d’océans, Fred se lance dans le deal de met (du métal sur Mars, rien à voir avec Breaking Bad) alors que Max gagne autant que moi mais ne dépense rien, on dirait qu’il n’est pas dans la même division spatio-temporelle que nous.

En 2793, l’écologie étant bien loin derrière nous puisque nous commençons à polluer une toute nouvelle planète dont on n’aura pas à prendre soin pendant au moins 20ans, aucun de nous ne produit suffisamment de plantes pour installer les forets nécessaires à l’équilibre de la planète. Pourtant tous les autres paramètres ont atteint les niveaux max, l’industrialisation galopante ayant fait péter la jauge de température depuis un moment. Le chantier s’éternise et Max tire profit de sa position et de ses moyens financiers.

L’issue était prévisible : il remporte l’appel d’offre, ne laissant que des miettes à ses adversaires. C’est décidé, la prochaine fois je reste chez moi !

(on me dit dans l’oreillette que la prochaine, c’est pas pour tout de suite, Max ayant décidé de changer de planète. « Mars, c’est has been » aurait-il dit)

Histoire de nous ménager, Max accepte de partager avec nous une partie d’un jeu pour enfants au thème moyen-âgeux : Love Letter.

Il est gentil Max, après nous avoir écrasé il nous laisse nous réjouir de le battre à un petit jeu de cartes :D

2 commentaires

  • M.0pal1ne - 26 juillet 2019

    Super CR, merci Bruno !
    Et merci Max pour cette dernière soirée avec vue sur le coucher de soleil.

  • Chienjaune - 31 juillet 2019

    Je reconnais bien là ta légendaire abnégation, mon bon Bruno, pour avoir condescendu à jouer à ce méchant jeu qui, pour d’obscures raisons, séduit tant d’âmes égarées ! :D

Join the conversation