Deux CR pour le prix d’un

underwater-cities-vf.jpg
Joueurs :






Rémi


Vainqueur(s) :

Rémi


underwater-cities-vf.jpg

Mardi soir j’ai tout d’abord fait découvrir underwater cites à 3 jeunes joueurs fringants. Après une explication des règles relativement rapide pour ce genre de jeu, on décide de ne pas utiliser les marchés publics pour ne pas compliquer un jeu déjà assez touffu.

Pendant la première ère tout le monde consomme très rapidement ses maigres ressources de départ. Ensuite chacun se débrouille comme il peut. La bataille pour être premier joueur est féroce, car tout le monde a bien compris qu’à 4 joueurs jouer dernier est un net désavantage.

Les ères deux et trois sont exponentielles, de plus en plus de ressources, mais également beaucoup de choses à faire. Relier ses villes, construire, améliorer… et aller chercher des cartes spéciales. Perso je délaisse un peu trop cette action alors que Yahn et Rémi se gavent. A la fin c’est Sylvain qui possède le plus grand réseau avec 7 villes, moi et Yahn 6, et Rémi 5. Pour autant c’est bel et bien Rémi qui l’emporte aux alentours de 110 points (Sa tuile agglomération de score qui combotte avec les cartes spéciales lui ayant rapporté un joli pactole).

Belle partie qui en appelle d’autres ! Ce jeu mélange subtilement de la pose d’ouvrier et du jeu de cartes. On est face à des choix cornéliens tout le temps, ce qui augmente le risque de surchauffe neuronale, mais fait que malgré presque trois heures de parties on ne voit pas le temps passer.

Le lendemain on remet ça, mais avec un autre jeu et d’autres joueurs. Max nous a fait l’immense honneur de venir jusque chez moi. Faut croire qu’humilier des gentils aventuriers lui manquait un peu.

Nano nous fait donc découvrir Rising Sun. Un jeu dans la lignée de blood rage ou des samouraïs vont se mettre sur la gueule, mais un peu plus subtilement que ces gros balourds de vikings. En effet on va pouvoir boire du thé, faire des alliances, se promener à travers le japon… sans oublier la traditionnelle ouverture de ventre collective. Bref tout le folklore y est !

La première saison personne sait vraiment ce qu’il faut faire, mais chacun tente des trucs. Et puis au fil des actions ça commence à se préciser. Max nous fait le plaisir de trahir Nano qui hurle à la mort. Puis après quelques combats et seppuku on passe à la deuxième saison. On change les alliances mais histoire de faire crier encore un peu Nano je le trahis à mon tour rapidement. Max achète beaucoup de cartes et recrute beaucoup de monde. Mais bizarrement (et heureusement) il bouge pas trop de son île (en jaune sur la photo).

La troisième saison… comment dire… Max se décide finalement à bouger (avant il avait pas compris la règle). Et c’est le massacre. Il nous a piétiné, exterminé, ratatiné. Avec pas loin de 100 points il est loin devant la deuxième, Annabelle, et ses 50 points. Avec Nano on termine à égalité encore un peu plus derrière.

Au final je suis très content d’avoir enfin pu tester ce jeu ! C’est dur de se faire un avis définitif mais j’ai beaucoup aimé cette première partie. Le système de combat à base d’enchère est vraiment original, le matos complètement dingue, et le thème bien présent ! Hâte d’en refaire une maintenant que les règles et les tenants et aboutissants sont un peu mieux compris.

8 commentaires

  • Ryann - 22 août 2019

    Merci Julien pour ce CR et pour ton accueil

    J’ai bien aimé Underwater Cities avec plusieurs contraintes à optimiser
    La gestion du 1er joueur
    La tension sur qq actions clés
    Et le bonus carte+action qd on arrive à avoir les mêmes couleurs
    En plus de la gestion du plateau perso qui elle est plus simple

  • Kaon - 22 août 2019

    Rising sun fait partie de ma liste de jeux à tester… mais bon, faut que ce soit sur la version de @shamankad, sinon c’est sûrement moins bien (:lol:)

    Merci pour le CR !

  • Dodo - 22 août 2019

    merci pour le CR. UW cities a 4 j’avais trouvé ca longuet pour ce que ca propose. Ca fait un peu salade de point au final et j’ai souvent eu l’impression qu’on jouait beaucoup dans son coin ce qui est genant pour un jeu de pose d’ouvriers. En gros on optimise sa main, et les autres ne la voyant pas, les coups de défense sont rares. C’est pas les roseaux d’Agricola quoi. Ca fritte juste pour le premier joueur et certaines cartes spéciales

    Nem - 22 août 2019

    Je partage complètement ton ressenti. Trois est le nombre optimal. Au final j’apprécie bien le jeu, mais pour moi il rivalise pas avec des piliers comme Agricola.

  • Cowboy Georges - 23 août 2019

    Ah Rising Sun, c’est quelque chose en effet ;)

  • Sylle - 23 août 2019

    Encore une découverte, j’ai bien aimé Underwater Cities également… effectivement à 4 c’est chaud pour assurer ses actions. il faut impérativement surveiller sa position dans l’ordre du tour pour ne pas toujours avoir à choisir en dernier sinon ça limite pas mal !
    Surtout à la fin où on essaye tous de finir en faisant plus ou moins la même chose…
    Sinon concernant la soirée suivante, je dirais, il faut toujours se méfier d’un Max trop tranquille qui tarde à bouger :)

    Chienjaune - 23 août 2019

    Il faut TOUJOURS se méfier de Max ! :D

    Lenneth - 23 août 2019

    J’avoue que là il nous a fait un démarrage « diesel » assez incroyable. Il a dû scorer la moitié de ses points au dernier tour XD. Quant au jeu, pour ma part je l’ai trouvé bien sympa, un bon mix massacre/réflexion. Et ces figurines, bon sang… J’ose même pas imaginer ce que ça doit donner quand elles sont bien peintes *_*

Join the conversation