This-war-of-mine.jpg

2 Participant·e·s :

1 Gagnant·e :

  • La mort
This-war-of-mine.jpg




Avec Niklas nous avons testé un scénario de la première extension de This War Of Mine. Voici  notre histoire….

Depuis quelques jours Pogoren est en ruine suite aux bombardements incessants de la ville. Les civils cherchent tant bien que mal à trouver un abri pour vivre.

C’est ainsi que se retrouve par hasard : Cveta, directrice d’école, et trois de ses anciens élèves : Zlata qui étudie mainteant la musique, Roman, l’ancien élève agité, qui a déserté l’armée, et enfin Lukas, élève modèle  d’après les souvenirs de Cveta.

Un matin pourtant Lukas n’est plus présent dans la maison. Après avoir cherché de la cave jusqu’au grenier, ils le trouvèrent inconscient dans l’arrière court allongé sur la neige tachée de  son sang, un couteau  près du corps.

Gravement blessé il fut transporté sur une paillasse à l’intérieur. Mais qui avait bien pu commettre cet acte ? Les voisins ? Les soldats ?

1er jour

La maison était vide hormis un chauffage au centre ainsi qu’un petit atelier de bricolage. Quelques matériaux et du bois s’avèrent utiles pour construite un lit et une chaise. Roman répara une guitare trouvée dans les décombres du grenier. Zlata était aux anges, elle pourrait les réconforter avec un peu de musique. Les discussions commencèrent petit a petit à propos de l’état de Lukas qui était préoccupant, toujours inconscient. Qui avait pu tenter de le tuer ?

En début d’après-midi, on frappa à la porte. Prudent et armé d’un couteau Roman ouvrit. Quel ne fut pas sa surprise de trouver Katia, elle aussi avait été a la même école qu’eux, elle était devenu journaliste pour une chaine de télé locale. Elle était déprimé et armé d’une forte hache, mais redécouvrir ses anciens camarades lui redonna rapidement le sourire éclatant, aussi éclatant que le collier qu’elle avait autour de son cou.

La nuit tombante, le choix fut pris de monter une expédition pour aller fouiller un petit immeuble. Roman resterait sur place pour  protéger la maison avec la hache.

Le petit immeuble était vétuste mais malheureusement occupé par des soldats. Agressifs à leur arrivée, Zlata proposa de leur laisser son collier en gage de paix. Ils acceptèrent et l’ambiance s’apaisa.  Leur chef, un ancien fonctionnaire, leur raconta qu’un fermier avait empoisonné la moitié de son unité. Pour se venger ils avaient massacré sa femme et ses enfants. Il n’en était pas fier mais ne regrettait pas son geste.

2eme jour

L’état de Lukas étai préoccupant. Bien qu’il ait ouvert les yeux quelques heures le matin, les mots qu’il avait prononcé étaient inaudibles. Hélas une ambiance malsaine commençait à se faire sentir dans la maison. En effet, et si le coupable était parmi eux ? Les voisins n’avaient pu faire le coup.

Malgré tout il fallait sauver Lukas. Zlata proposa d’aller troquer des bandages contre sa guitare. Elle réapparu quelques heures plus tard, blessée par un tir de sniper mais avec les bandages pour Lukas.

La nuit, Roman laissa la hache aux trois femmes pour aller explorer un immeuble.

Cet immeuble, en réalité une ancienne agence de voyage, était encore tenu par une employée visiblement sous le choc. Le regard vitreux, elle proposait encore des flyers pour un voyage à Thaiti.

La laissant à ses occupations, les trois femmes montèrent dans les étages pour trouver de la nourriture. Une bombe avait du faire exploser le toit ; Dans les gravats, le cadavre d’un vieillard attira leur attention. Il tenait encore un gros sac dans ses mains. A l’intérieur miracle, plusieurs conserves. Zlata proposa de remplir leur sac à dos au maximum. C’est a ce moment là que dans le silence oppressant de la nuit surgit un cri. Le cri d’un bébé. Que faire ? Leur sac à dos était remplit de denrées précieuses. Il leur fallait choisir la nourriture ou secourir le bébé qui hurlait à travers les gravats près du cadavre du vieil homme qui devait être probablement son grand-père.

La guerre est dure mais c’est la guerre. La mort dans l’âme, elles partirent retrouver Roman en laissant les cris du bébé résonnaient dans leur conscience.

3eme jour

Avec des restes de guitares Zlata réussi à élaborer une deuxième guitare pour ramener le moral à toute la maison. Roman et Katia confectionnèrent un collecteur d’eau de pluie dans le grenier. A présent tout le monde suspectait tout le monde. L’ambiance est tendue voire hostile.
Les trois femmes partirent la nuit visiter un entrepôt. Des civils vivaient là. En échange de quelques matériaux, le groupe troqua un pistolet cassé, nécessaire pour survire. Au deuxième étage, un rebelle leur barra la route, armé d’un couteau. Mal lui en a pris, Zlata lui donna un coup de hache dans jambe. Le rebelle ainsi immobilisé fut massacré à main nue par Katai et Cveta. La guerre les avait changées. Elles n’hésiteraient plus à tuer.

4eme jour

Le froid commençait à les rendre malades. Le pistolet fut réparé mais aucunes munitions n’avaient été encore trouvées dans les décombres des différents lieux. Au cours de la journée les trois anciens élèves Katia, Zlata et Roman, tombèrent d’accord. Cela ne faisait plu de doute c’était bien Cveta, leur ancienne directrice d’école qui avait tenté de tué Lukas. Il fallait en être sur. Une corde en main, ils s’avancèrent pour tenter de maitriser Cveta.
Hélas Cveta avait récupérer un couteau. Un corps à corps brutal et sanglant débuta.
Le soir même, seule la mort habitait encore les lieux.

Privé

Vous n'avez pas la permission de voir ce forum.