arkham-1.png

3 Participant·e·s :

3 Gagnant·e·s :

arkham-1.png

Ce qui se cachait derrière notre amour commun des ombres et des merveilles était, sans aucun doute, l’ancienne ville en ruine et subtilement effrayante dans laquelle nous vivons – Arkham maudit par des sorcières et hanté par la légende , dont les toits de gambrel recroquevillés et affaissés et les balustrades géorgiennes en ruine couvaient les siècles à côté du murmure sombre de Miskatonic.

H. P. Lovecraft

Une impression de déjà-vue

Horreur à Arkham (V3) est un jeu de coopération dans l’univers de Lovecraft, édité par Fantasy Flight Games. Chaque joueur incarne un investigateur qui va devoir parcourir les différents quartiers d’Arkham en quête d’indices tout en ralentissant la progression du fléau. Pour s’aider, les investigateurs seront amenés à faire des rencontres la plupart du temps pour trouver des objets, des sorts ou des alliés, à condition de réussir un test de compétence.

Les indices trouvés vont permettre de progresser dans l’histoire de façon positive, jusqu’à arriver au bout du scénario et l’emporter. Cependant, des monstres vont tenter de nous ralentir et du fléau se répand chaque tour dans les différents lieux, ce qui peut faire progresser l’intrigue jusqu’à l’échec de la mission.

En plus d’être un jeu relativement difficile, où l’optimisation de ses tours est important (du fait d’être limité à 2 actions par joueur par tour), c’est surtout l’ambiance et l’univers retranscris que l’on retient. De part ces superbes illustrations et ces nombreux textes narratifs, nous sommes vraiment transportés dans cet univers.

Ceux qui n’ont peur de rien

Nous étions 3 cette fois-ci et après une bonne demi-heure d’explication, nous avons choisis nos investigateurs.

Maxber – Carson SINCLAIR
Un investigateur orienté sur la recherche d’indices et ayant la capacité de permettre à n’importe quel joueur y compris lui-même de relancer un dés durant un test de compétence.

Guybruush – « Ashcan » Pete
Un rôle de survivant dont la capacité lui permet de s’équiper plus rapidement d’objets que ses confrères. Il est de plus accompagné par son fidèle compagnon à 4 pattes : Duke.

Mirozh – Dexter Drake
Magicien dans un lointain passé, il trouve sa vraie puissance dès lors qu’il dispose de plusieurs sorts, lui permettant de gérer non seulement les monstres mais aussi le fléau aisément.

Votre mission si vous l’acceptez

Longue est l’histoire de la rivalité entre les gangs d’Arkham, et la paix entre les Sheldon et les O’Bannion a toujours été au mieux précaire. Dans la chaleur étouffante de l’été 1926, une ombre sinistre les pousse à entrer dans un conflit des plus féroces.

Nous jouons ici le scénario « Des Tirs dans la Nuit » de la petite extension « Terreurs Nocturnes ». Notre objectif va être de comprendre pourquoi le conflit entre les deux gangs réputés d’Arkham atteint une férocité jamais vue, et trouver un moyen d’arrêter cette folie avant que cette histoire ne finisse dans un bain de sang.

Acte 1 – Préparatifs et enquête

On démarre tous à la gare d’Arkham. Et ça tombe bien, puisque les deux premiers indices qui sont apparus se trouvent dans notre quartier.

Il y a 2 ennemis, chacun venant d’un gang distinct. Ils ne représentent pas une menace importante si ce n’est qu’ils vont générer du fléau sur leur case à chaque tour. Nous savons qu’il faudra générer cet aspect, jusqu’à s’en débarrasser tôt ou tard.

Le scénario nous donne la possibilité de nouer une alliance avec l’un des deux gangs dès lorsque l’on tue un sbire du camp adverse. Mais nous pouvons très bien rester en solo sur ce coup-là. Nous nous sommes dis que nous attendrons de voir comment la situation évolue.

Durant les premiers tours, nous avons surtout pris le temps de nous équiper.

Carson (Maxber) en a profité pour rapidement augmenter ses statistiques en canalisant plusieurs compétences. La présence d’indices dans son quartier lui permettait de canalyser plus d’une compétence par tour (canalyser une compétence permet de l’augmenter de 1, représenté par un jeton. Ce-dernier peut-être défaussé pour relancer un dé durant un test). Il s’est ensuite concentré sur la recherche d’indices pour en récupérer assez vite grâce aux rencontres.

Ashcan (Guybruush) s’est surtout occupé de récupérer pas mal d’objets. Sa capacité lui permettant de gagner un objet d’un coût d’achat de 2$ max à chaque fois qu’il fait l’action pour gagner 1$. L’argent permet non seulement d’acheter des objets lorsque les rencontres nous le proposent, mais aussi d’accélérer son déplacement : un déplacement équivaut à 2 cases max, et jusqu’à 2 cases supplémentaires pour 1$ par case (soit 2$ pour se déplacer de 4 cases au max). Et le déplacement est important dans ce jeu si l’on doit gérer une menace dans un quartier assez éloigné.

Dexter (Mirozh / Moi) avait un objectif bien en tête : récupérer des sorts ! Plus rapidement il avait de sorts, plus il pouvait canalyser de compétences. Ses stats lui permettant de réussir plus facilement des tests demandés pour lancer des sorts et pour retirer du fléau. Il en a d’ailleurs justement profité pour éviter que ce-dernier ne se répande trop vite. Cependant ses premiers auront été quelques allés et retours vers la Grotte Sombre, endroit à priori rêvé pour gagner quelques sorts.

Acte 2 – Alliances échangées

Quelques tours passés, et voilà que des monstres commencent à se pointer pour le plus grand plaisir d’Ashcan qui s’était suffisamment préparé pour l’affrontement. Il continue de suivre essentiellement son compère Carson pour mieux s’entraider. L’un concentré sur les indices, l’autre sur les monstres. Le fléau n’étant pas en reste, Dexter seul ne pouvant pas tout gérer, Carson pouvait lui aussi s’en occuper de son côté. Nous avions finalement une bonne dynamique sur la gestion du fléau, nous faisant gagner largement du temps pour la suite.

Nous sommes parvenus à obtenir suffisamment d’indices pour avancer dans l’histoire. Et nous en avons profité pour nouer un pacte avec le gang O’Bannion, ce qui nous a donner droit à un alternative dans la progression du scénario. Quelques poignées de main échangés, et nous sommes envoyés en chasse contre les hommes de main des Sheldon. De quoi nourrir la soif de sang d’Ashcan et son fidèle cerbère.

De son côté, Dexter ne parvient pas à récupérer de nouveaux sorts et doit à contre-coeur rejoindre ses camarades car le fléau devenant de plus en plus une menace. Il fallait s’en débarrasser au plus vite. Il a tout de même pu gagner quelques objets bien utiles, lui permettant de supporter les coups au mental sans flancher.

Acte 3 – Quelque chose cloche

Du sang se répand dans les rues d’arkham. De nombreux monstres et sbires ont le malheur de croiser Ashcan l’intrépide. Malgré tout, ces-derniers se laissent pas faire et rapidement, les quartiers se remplissent de plusieurs immondes créatures. D’autant plus qu’Ashcan va connaitre quelques échecs cuisants sur des attaques, très certainement dû à la fatigue de courir partout. Pas facile de promener son chien dans toute cette pagaille.

Carson en devient la cible favorite et cela va commencer à rendre ses déplacements plus compliqués. Les forces du mal semblent avoir compris qu’il fallait ralentir l’enquêteur en chef de cette mission, avant que ce-dernier ne découvre ce qu’il se trame. Mais de part son agilité et son observation légendaire, il arrivera à les échapper facilement, pour reprendre ses activités principales. Ses recherches nous ont permis d’apprendre que quelque chose semble être à l’origine de toute cette agitation. Comme un mauvais sort qui faisait effet depuis le début, qui provoquait des accès de rage et de colère chez les victimes.

Dexter, voulant à tout prix apprendre de nouveaux sorts, finit par prendre un énorme risque : il signe de son sang un pacte sombre. Cela lui permet de gagner 2 puissants sorts pour gérer les monstres, mais désormais l’épée de Damoclès était suspendue au-dessus de lui. A tout moment, un évènement néfaste peut arriver, bien qu’il ne sache pas quoi ni quand..

Acte 4 – Cohésion ou anéantissement

Le voile est tombé. La progression de l’intrigue nous permet d’apprendre ce qui est à l’origine de tous ces maux. Cet être venu d’ailleurs semble se nourrir de cette haine et se prépare au coup de grâce.

Deux choix nous est offert :
– Soit on décide de faire entendre raison les deux camps, afin de se retourner vers le véritable ennemi
– Soit on met fin à cette guerre par l’anéantissement des dernières planques des Sheldon

Le choix a été rude, mais nous avons finalement opté pour le massacre des Sheldon. La puissance de Ashcan et Dexter était suffisante pour les faire tomber. Les rues d’Arkham étaient bondées de créatures immondes et d’hommes d’armes pour nous barrer la route. Nous avons rassemblé toutes nos forces, même Carson s’est armé pour l’occasion.

Un véritable bain de sang. Mais cela nous a permit de mettre fin à cette guerre avant qu’il ne soit trop tard. Nous avons remporté le scénario avec les O’Bannion.

Mais était-ce le meilleur choix ? Aurions-nous pu agir autrement pour éviter tant de victimes ? Ce sont des questions qui nous hanteront pour le restant de nos jours..

La nuit a été longue

Ce fut une très bonne soirée ! Il semble que mes invités ont bien apprécié l’expérience. C’était une découverte pour eux, en sachant que Maxber a pu comparer avec sa précédente session sur la V2.

Ce que l’on peut retenir, c’est que ce jeu est clairement bon pour l’immersion. Peut-être même plus que la précédente version grâce aux cartes scénarios qui donnent un aspect narratif bien poussé. On sent bien que FFG s’est inspiré du jeu de carte. De plus le matériel et les illustrations y participent grandement. Je trouve que cette version est plus agréable à découvrir si on n’a jamais joué à ce jeu.

Merci encore à mes compagnons de soirée. Les investigateurs peuvent prendre un repos bien mérité.
Arkham a retrouvé son calme habituel mais toujours angoissant, car seul un fou peut croire qu’il ne se trame pas de nouvelles menaces, cachées dans l’ombre, prêtes à frapper le moment opportun..

7 commentaires

  • Cowboy Georges - 2 décembre 2021

    Joli Cr et chapeau pour la victoire !

    Mirozh - 3 décembre 2021

    Merci ! Ce sera avec plaisir d’en refaire avec toi :biere:

  • Ytrezius - 2 décembre 2021

    Ca donne carrément envie de découvrir le jeu! J’ai été assez déçu par le JCE au final, la pioche dans le Chaos Bag (dont le sac n’est meme pas fourni avec le jeu….) ça m’a dépité.
    Je suis pas spécialement fan de l’univers de Lovecraft mais je serais curieux de découvrir le JdP dans sa V3 qui donne en effet envie avec son matos!
    Joli CR! :rose:

    Mirozh - 3 décembre 2021

    Cette version s’inspire de beaucoup de chose du jeu de carte :
    – progression d’une double-intrigue (notre avancement et celle du grand ancien)
    – gestion d’un sac de token (même si là c’est uniquement pour ma phase du Mythe)

    Je le trouve moins difficile que le jeu de carte qui peut-être très punitif. Mais dans le jeu de carte, même si le Chao Bag peut-être frustrant, si tu construit un deck équilibré, tu peux gérer tes tests en jouant sur les probabilités. Bon en expert, c’est plus la même comme tu peux te taper des -6 voir -8 … Perso j’aime beaucoup :)

    En tout cas c’est sympas ce qu’ils ont fait avec ce jeu de plateau. N’hésites pas à t’inscrire à l’une de mes futures sessions si tu veux découvrir la bête :)

    Ytrezius - 3 décembre 2021

    Je tenterai peut être de m’inscrire à celle du 10/12. Mais entre la fête des lumières et le DDT… Pas encore sûr!
    Pour le « deck équilibré » du JCE, je trouve justement les decks bien trop gros pour gérer quoi que ce soit… J’ai fait la première campagne en solo, j’ai roulé dessus grâce à une chatte scandaleuse. Puis je l’ai refaite avec un pote et là c’est le jeu qui nous roulé dessus. Dans aucun des scénarios je n’ai réussi à faire tourner le deck! Au final il y a beaucoup de cartes inutilisées. Et jouer sur les probas c’est bien… Mais à part blinder tes tests et dépenser beaucoup pour ça (donc potentiellement ne pas terminer le scénario assez vite), avec l’hypothèse de faire malgré tout un échec critique… franchement j’ai trouvé la part de hasard bien trop présente ! A part jouer en « facile » pour parcourir l’intrigue je vois pas vraiment ce qu’il y a de plaisant malheureusement.

    Mirozh - 3 décembre 2021

    La boite de base est réputée pour avoir des scénarios avec une difficulté croissante.
    Et cela est notamment au pool de cartes dont tu disposes. Limité et avec de nombreuses cartes en 1 seul exemplaire.
    Très vite il est conseillé soit de prendre une seconde boite, soit d’acheter une première campagne. C’est vraiment à partir de là que tu découvre tout le potentiel de ce jeu. Certes ça coûte cher, et c’est dommage de se retrouver aussi vite limité dès la première boite (seulement 3 scénarios).

    Mais quand tu joue une campagne avec ses 8 missions et un deck que tu vas pouvoir plus facilement upgrade, là est tout le sel du jeu.

    La bonne nouvelle, c’est que FFG réédite la boite de base pour les nouveaux venus (un meilleur pool de cartes pour démarrer, tout en 2 exemplaires, etc…).
    Ainsi qu’un nouveau format pour les campagnes à venir ou celles déjà sorties : au lieu d’avoir 1 pack deluxe et 6 packs mythes (chacun d’eux arrivant avec un scénario et des cartes joueurs), on va avoir 2 grosses boîtes.
    Une pour les investigateurs et toutes les cartes joueurs apportées par cette extension
    Et l’autre uniquement pour jouer les scénarios de la campagne.
    Beaucoup plus intéressant et accessible. Plus besoin de tout acheter si tu veux uniquement les cartes joueurs d’une extension.

    Mais ça reste un jeu qui demande un investissement, bien que le plaisir soit présent derrière :yahoo:

    Chienjaune - 7 décembre 2021

    Merci pour ce beau CR, très plaisant à lire ! :good:
    Sinon, même si je ne pratique pas HàA JCE, je connais bien le SDA JCE. Et c’est vrai que cette forme de jeu demande un énorme investissement en temps (et aussi en argent) pour connaitre les cartes du jeu, les mécanismes, les combos, les scénarios. Avec les JCE, c’est un petit peu « tout ou rien » (ce qui peut-être dommage car c’est restrictif, même si, en ce qui me concerne, je m’y retrouve pleinement) ! :-)

Join the conversation