La Bourgogne, c’est le Nooord

chateaux_de_bourgogne.jpg
Joueurs :




Vainqueur(s) :


chateaux_de_bourgogne.jpg

Petite soirée improvisée, qui allait se finir en duel entre @nano et moi même avant que @gabri-elle nous rejoigne en dernière minute, présélectionnant dans le même temps les potentiels jeux de notre rencontre.

Après rapide délibération et visite de mon bordel antre où je stock la majorité des mes précieux, on se lance sur un Château de Bourgogne, première édition aux couleurs fadasses mais lisibles (oui car pour avoir vu la réédition, ils ont bien abusé sur le curseur du contraste …).


Couillère !

Plutôt content de pouvoir ressortir ce jeu, l’explication de règle – non potassée du coup – aura été un poil laborieuse. Au final, après 30-45 minutes d’explications, de mise en place, d’aller-retours pour quelques précisions et on se lance.

Les châteaux de Bourgogne – Alea

Démarrage rapide de @Gabri-elle au score qui par un trust immédiat sur les moutons marque une grosse dizaine de points, surenchéris par d’autres peu de temps après à la clôture (c’est le cas de le dire) de son district-pré.

Qu’à cela ne tienne, je remonte quelques tours après dans les scores pour entamer un duel de points, et le jeu du « qui passera devant » durera assez longtemps. @nano sera à la traine au début avant d’achever un manifique district-anneau de 6 tuiles, marquant ainsi 27 points d’un coup et nous griller (temporairement).

La mi partie s’annonce (au bout d’une heure…), et les scores seront toujours aussi serrés. Il faudra attendre la fin de partie et les comptages finaux pour voir quelques écarts se creuser. En définitive, on passe -quasi?-tous les trois la barre des 200 points, avec 10-15 points d’écarts entre chacun·e de nous.

Rétrospectivement, c’est un jeu assez rapide qui peut effectivement tenir en 1h, pour peu que les mécaniques soient connues et huilées. Ca m’a donné envie de voir si je peux compléter ma version avec les différentes extensions goodies en pnp … et plastifier ça moins artisanalement ;)


Vers l’infini et l’au delà !

Jetpack Joyride – LuckyDuckGames

Comme il nous restait 1h grand maximum derrière, on a opté pour Jetpack JoyRide. Un jeu simple mais efficace, qui mêle rapidité et un poil de réflexion. Le but est de faire traverser à son personnage virtuel un laboratoire de 4 tuiles (environ 40 cases à la louche) à l’aide de tuile tétris translucides représentant son trajet. Ces tuiles se prennent en temps réel dans une réserve commune et sont de tailles et de formes différentes.

Le premier sorti met fin à la manche, et cela se joue en 3 manches. Les points s’obtiennent en passant sur des pièces d’or et en accomplissant des missions préalablement tirées pour la manche. Les erreurs de placement / trajet seront autant de pénalité qui feront perdre des points.

@Gabri-elle nous aura montré sa grande maîtrise de ce genre de jeu de rapidité, avec 2 manches rondement menées. Pas de chance, la 3e aura été fatale, avec très peu de points.

Va falloir que je songe désormais à inclure les extensions, histoire de pimenter encore ce petit jeu, qui fait un parfait « filler ».


Et non, je ne préciserai pas les classements cette fois, sous peine d’être encore accusé d’hôte horrible… alors que je suis gentil tout plein … même quand je gagne 0:- )

5 commentaires

  • Kaon - 31 octobre 2019

    Merci à mes invité·e·s, encore un bon moment ludique partagé autour de bonnes boissons locales :biere:

  • Gabri-Elle - 31 octobre 2019

    Merci à toi. Du coup les châteaux de Bourgogne, c’est un jeu chauvin ? Je vois que Lyon est dedans.

  • Kaon - 31 octobre 2019

    Chauvin, je ne sais pas, car bon, le royaume de Bourgogne c’est pas très Francais à cette époque en fait. C’est plus la partie Italienne si j’ai bien compris :)
    Le duché de Bourgogne est la partie Française. Mais bon, quelqu’un de plus versé dans l’histoire (@superTaze ?) en dirait sûrement moins d’ânerie que moi.

    Un joyeux bordel à cette époque mine de rien ^_^

  • Dooophy - 6 novembre 2019

    Ca va mal finir ses soirées gagnées par les hôtes… j’vous le dis, ca va mal finir !

  • Kaon - 6 novembre 2019

    C’est le problème de la fonction ça… ça fayotte à mord.

Join the conversation