Le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière !

maxresdefault.jpg
Joueurs :





Vainqueur(s) :


maxresdefault.jpg

Nous voici en Ecosse, ce 18 juillet de l’an 2019. Les terres sont fertiles, le temps maussade ; pas de doute, nous sommes bien dans le nord de l’Europe ! L’heure de la prospérité est arrivée et chacun s’y prépare du mieux qu’il peut. Bûcherons et mineurs affûtent leurs outils.

Mac Bruno est à la tête du célèbre clan Ferguson ; une grande famille nombreuse. Cette importante main d’oeuvre permet de grands projets et rapidement, il se retrouve au four et au moulin, ou plutôt à la boulangerie et à la fromagerie.

Par ailleurs, Mac Christophe est à la tête du clan Campbell. En tant que pionnier de l’architecture écossaise, il aime les produits de qualité, fabriqués dans des entreprises de pointes, qu’il adore construire. Peut-être trop fier de ses constructions, il s’acharnera à tout vouloir faire par soi-même, de la production de la matière première jusqu’au produit élaboré, mettant de côté les larges bâteaux pourvoyeurs de marchandises abordables.

Mac Cyrille pris la tête du clan Cunningham, préférant le beurre au fromage. L’élevage de vache n’a aucun secret pour lui. Beurre de ferme, beurre de laitière, demi écremé, allégé ou concentré ; il connait toutes les recettes dont raffoles les écossais.

Enfin, Mac Ludo se tournera vers le clan MacKenzie, car en Ecosse, y’a que le whisky qui compte. Un bon 30 ans d’age n’a pas d’équivalent. Le whisky soigne les plaies, apaise les peines et enivre les soirées. Mais produire du bon whisky, c’est compliqué ; ça coute cher et prend beaucoup de temps à faire vieillir… un temps qui pourrait cruellement manquer.

Les présentations étant faites, place à l’histoire !

Je le disais, le temps était orageux, décourageant bûcherons et mineurs à se mettre au travail. Quelques valeureux artisans ont quand même ramené de précieuses buches et pierres précieuses, mais peut être pas suffisamment pour ceux pour qui c’était la seule manne financière.

Mac Christophe se retrouve pour la première fois à la tête d’un clan. Pas facile de faire ses premiers choix entre renforcer son économie et s’engager dans la production de luxueux et couteux produits. Passé la moitié du jeu, l’argent commence à manquer là où les autres sont à plein régime. Il aura néanmoins équilibré ses ventes et ses productions, tirant le meilleur parti de ce qu’il avait à disposition

De son côté, Mac Bruno profitera de ses qualités de navigation pour rapidement s’installer là ou le prix de la terre est abordable, et commençant à produire de façon industrielle tout un tas de denrée. L’histoire dit qu’il est le précurseur du supermarché ! Il sera le premier à remplir de belles cargaisons pour une population toujours plus demandeuse. Il profitera de ses accès à la mer pour commercer avec les bâteaux, tout azimut. Toutefois, il s’intéressera beaucoup (trop) au coton, dont le pays en était inondé, ignora le tabac, pourtant bien demandé et ne récoltera que trop peu de canne à sucre pourtant si rare et luxueux. Beaucoup de contrats, mais finalement de piètre valeur.

Mac Ludo n’a d’yeux que pour ce délicieux breuvage à base d’orge. Deux distilleries dès la fin du 1er tour, il tenta de doubler sa production, mais rapidement, l’acheminement des matières premières font défaut, donnant un coup d’arrêt dans une économie pourtant demandeuse. Remis en selle, il poursuivra en multipliant les points de ventes, avec une omni-présence du nord au sud et d’est en ouest. Il dédia sa production l’or liquide aux exportations ; sûrement une erreur vue la demande locale qui était prête à y mettre le prix fort !

Enfin, venons en à la crémière ! Mac Cyrille ne sait probablement pas à quoi ressemble une hache ou une pioche ; rapidement, c’est 4 gros élevages de vaches qui entoureront ses premiers artisans, et ce avant la fin du 1er tour, pour faire ce qu’il sait faire de mieux : du beurre bon sang ! Avec une solide économie, rapidement établie, l’or blanc coule à flot et est réinvesti dans des produits de tout type, enchainant les contrats en fin de partie. Depuis est né l’expression : le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière ! (et pourtant, c’était une partie découverte pour cet affreux jojo, contrairement à Mac Bruno et Mac Ludo)

Côté points, Mac Cyrille remportera la prime au contrat (7 contrats), devant Mac Christophe et Mac Bruno ex aequo (6 contrats) ; Mac Ludo gagnera le bonus des colonies (14 colonies), devant Mac Christophe (8 colonies) puis Mac Cyrille (6 colonies).

Scores finaux : Mac Cyrille (174 pts) suivi de Mac Ludo (140 pts), puis Mac Christophe (124 pts). Mac Bruno (109 pts) fermera la marche.

Une excellente soirée en très bonne compagnie. Un jeu vraiment toujours aussi plaisant. Et il y en a pas tant que ça qui donne envie d’y jouer, rejouer, rejouer encore et encore !

C’était bien sur une partie de Clans of Caledonia

6 commentaires

Join the conversation