Le moral ca va ca vient

Joueurs :


Jer561


Vainqueur(s) :


Seconde partie de Era of Tribes avec le père Ludo et Jérémy (qui avait fait le voyage de fort loin). EoT est un gros jeu de civilisation, qui demande un certain investissement. D’un commun accord on part sur un jeu long (annoncé pour 45min par joueur on bouclera finalement la partie en 3h00 ce qui est tout a fait correct pour le format).

On tire au hasard le premier jouer et c’est parti. Pour changer un peu on joue sur la partie ouest de l’Europe qui est beaucoup plus maritime. Les joueurs ne s’y tromperont pas et finiront tous avec au moins 4 flottes en jeu.

Ludo prend Carthage qui peut sortir rapidement des bateaux et à un bonus en militaire si elle contrôle de l’ivoire. Je prends les bretons dont les leaders galvanisent les troupes (bonus de moral) et qui exploitent efficacement les zones de pêche (*2 en nourriture sur celles-ci). Jérémy prendra les Ibères qui développent plus facilement les technologies navales et on un petit bonus de bouffe au départ.

Chaque civilisation commence alors son expansion. Les Bretons partent à l’assaut de l’Irlande et de la Belgique tandis que les Espagnols passent les Pyrénnées et s’installent dans le golfe de Gascogne. Carthage décide quand à elle de poser le pied dans le sud de la France avant d’envoyer ses éléphants vers l’est.

Les Alpes sont franchies et Rome tombe rapidement sous les armées d’Hannibal. En France c’est la guerre. Les Bretons profitent d’un moral haut et d’une percée technologique en militaire pour lancer un assaut sanglant sur les espagnols. Dépités ceux ci retournent dans leur péninsule et entreprennent d’aller coloniser le nouveau monde.

Quand la partie s’achève, les Bretons ont pris tout le nord de l’Europe écrasant barbares et opposants sous leurs bottes et leurs propres sujets sous les taxes (heureusement qu’il y a les divertissements du week end). Carthage domine l’Italie et l’Espagne a conquis les barbares d’Amérique du sud. tous deux ont décidé de suivre la voie du commerce et leur population rayonne de bonheur.

Vivement la prochaine !

8 commentaires

  • Dodo - 4 décembre 2019

    Merci à mes camarades de jeu pour la soirée c’était tres agréable. Et encore merci a Jerem d’avoir pris de son temps pour apprendre les regles avant de venir ca nous a fait gagner un temps précieux !

  • Dooophy - 4 décembre 2019

    Merci pour la soirée. La branlée sur les points à été sévère (un score du type 55 pts pour Cyrille vs 35 pour moi vs 20 pts pour Jeremy) mais cela ne reflète pas la qualité de l’expérience du jeu qui fut très bonne, même si complètement à la traine. Un jeu qui demande du temps à maitriser. On rejoue quand tu veux. Comme souvent dans les jeux de civ, les combats peuvent être pugnitif et Jeremy en a fait les frais :/

  • Kaon - 4 décembre 2019

    Curieux, j’aime bien les jeux de Civ. Bon par contre, le format semble vouloir réserver ça à une journée de gros jeux … et surtout de la préparation au niveau des règles visiblement :p

  • Dodo - 4 décembre 2019

    Je trouve que le scoring est un peu artificiel, mais clairement le jeu est tres agréable a jouer. On fait ses choix, on se fixe ses objectifs pendant la partie. C’est tres plaisant. Tout le monde fait un peu de tout, mais va quand meme se spécialiser dans un domaine.

  • Boris - 5 décembre 2019

    en tout cas, merci pour le CR qui m’a donné envie de jouer à ce jeu et de le mettre dans la wishlist !

  • Dodo - 5 décembre 2019

    Et vivement la prochaine ! Je compte sur mes adversaires pour jouer le militaire pendant que je ferai le pacifiste !

  • damien - 6 décembre 2019

    Qu’est-ce qu’il apporte par rapport aux autres du genre ?

  • Dodo - 6 décembre 2019

    Je trouve que c’est un peu ce qu’avait été Eclipse aux gros jeux spatiaux. C’est beaucoup plus eurogame que les civs de FFG et la carte européenne permet de vraiment se projeter dans l’univers (j’adore TTA, mais ca manque un peu). Et surtout je trouve le jeu tres fluide a jouer. Il y a suffisamment de variables d’ajustement (on ne gere finalement que deux ressources argent/moral), et on est rarement a 1 thune pres, du coup ca évite de compter pendant des heures. Le hasard est minime mais présent (c’est important le hasard)

Join the conversation