Ludo la machine

trickerion-collector-s-edition-kickstarter-pre-order-special-mindclash-games-4937220489260_300x300.jpg
Joueurs :






Vainqueur(s) :



trickerion-collector-s-edition-kickstarter-pre-order-special-mindclash-games-4937220489260_300x300.jpg

Dans mon dernier compte-rendu j’avais tout mis en œuvre pour inciter des aventuriers à venir tester Trickerion. A ma grande joie 5 d’entre eux ont répondu présent ! Mais Guillaume, dans sa bonté habituel, décida de laisser sa place. En effet vu la longueur du jeu (et ma table étant trop petite) j’ai organiser deux parties de trois joueurs.

Le premier soir c’est donc Ludo et Francky qui ouvrent le bal. Après presque une heure d’explication on commence tranquillement. Ludo ne tergiverse pas, il est là pour faire des spectacles ! Il envoi dès le premier tour son magicien et son apprenti au théâtre pour déclencher un premier spectacle. Que les spectateurs soient déçus par la pauvreté de ce dernier lui importe peu, les revenus engrangés vont lui permettre de lancer la machine. Les tours suivants il optimise ses matériaux, apprend rapidement des tours plus puissants et continue frénétiquement à présenter tout ça au théâtre. Les spectateurs sont contents, son prestige grandi, bref la machine Ludo tourne à plein régime.

Francky galère un peu plus, ce qui est normal quand on joue pour la première fois à ce jeu. Un peu trop d’achats de matériaux inutiles ainsi que l’oubli d’utiliser son pouvoir personnel pendant quasiment toute la partie entérinent ses chances de devenir un illusionniste de renom.

Pour ma part je commence à un peu mieux maitriser ce jeu. Je tente de ne pas reproduire certaines des erreurs repérées dans mes précédentes parties. J’utilise au mieux les cartes pouvoir de magicien pour ne pas me laisser distancer par Ludo. Je recolle presque au score le dernier tour avec un spectacle magnifique dont les spectateurs me félicitent encore. Mais Ludo engrange beaucoup de points avec ses bonus de fin de partie. Il dépasse les 160 points et remporte la game. Bravo !

Le deuxième soir c’est en compagnie de Sylvain et Christophe qu’on va jouer aux gentils illusionnistes. Enfin gentil est un bien grand mot, car Sylvain ne va avoir de cesse de nous voler de l’argent et de dérober des marchandises… Christophe va en faire les frais dans les derniers tours et ne réussira pas à obtenir de tour niveau 3. Ça pèsera dans la balance car si Sylvain et Christophe sont au coude au coude presque toute la partie, seulement Sylvain franchira le cap des 100 points grâce à une belle envolée avec ses bonus de fin de partie.

Personnellement l’école de magie mécanique va mieux me réussir que celle de l’optique de la veille. Je remporte la partie en réussissant mon meilleure score sur ce jeu, autour de 155 points.

Merci à tous les quatre d’avoir franchi le pas et bien voulu découvrir ce jeu. Les parties ont toutes durées presque 4 heures, mais aucune ne m’a paru trop longue !

7 commentaires

  • Nem - 30 octobre 2019

    En espérant que vous serez partant pour remettre ça bientôt :)

    Sylle - 30 octobre 2019

    Merci Julien, pour la découverte de ce jeu !

  • Chienjaune - 30 octobre 2019

    « Deux CR pour le prix d’un, allez, c’est pas cher! » :good:
    Sinon, même si Trickerion a l’air intéressant, j’ai passé l’âge des jeux de 4 heures (que je pratiquais dans ma folle jeunesse)… maintenant, c’est plutôt une camomille et au lit ! :D

  • Sylle - 30 octobre 2019

    Trickerion, c’est vrai c’est long, mais on ne voit presque pas le temps passer, signe que c’est un bon jeu ! (peut-être un poil trop long, beaucoup de cartes pouvoir/tour à lire et appréhender, sans parler des jetons de contraintes qui paraissent bien obscures sur une première partie,)

    Hier effectivement j’ai subtilisé beaucoup de pièces à mes adversaires et pourtant je jouais le Gentleman :D

  • Dooophy - 30 octobre 2019

    Merci Julien pour cette découverte et ce CR. Un beau jeu dans tous les sens du terme. On pourrait lui reprocher qu’il y a un peu trop de fioritures autour du coeur du jeu (le plateau) ; par exemple les pouvoirs de début de manche pourraient être enlevés sans gêner le déroulement du jeu et permettrait de gagner un peu de temps et en fluidité. Idem pour les cartes à pouvoirs (la zone « sombre » ; je ne sais plus comment ca s’appelle) ; ca rajoute des trucs, sans enrichir de trop le jeu.
    Malgré tout, c’est du détail pour ceux qui ne sont pas dérangés par le fait de faire des bonnes grosses et longues parties (ce qui est mon cas) ; on ne voit effectivement pas le temps passer ; on sent bien la montée en puissance et bien que calculatoire, je trouve que le thème reste bien présent.
    J’y rejouerai avec plaisir !

  • Max - 31 octobre 2019

    Très Ker Looooooooooooooooooooooooooong

Join the conversation