Rivers of Babylone…

c509348fc734c688e715786a931e8c166ecd.jpeg
Joueurs :





Vainqueur(s) :


c509348fc734c688e715786a931e8c166ecd.jpeg

Hier soir nous étions 4 nobles Mésopotamiens à jouer à Assyria, à savoir les bons Patrick-Dargol et Guillaume-Season, la gentille Annabelle-Lenneth et votre humble serviteur. A ce propos, quoi qu’il m’en coûte beaucoup, je dois remercier le bon Sylvain-Sylle qui, dans sa mansuétude habituelle, m’a expliqué les règles de ce jeu (d’ailleurs je dois avoir encore 3/4 jeux dont je ne connais pas les règles, je dis ça, je dis rien…). Guillaume-Season demande si on peut jouer nus (« Oui, tu comprends, les Assyriens, ils n’avaient que des mini-pagnes… »), mais cette proposition indécente est repoussée car nous sommes des gens respectables ;-)

J’explique les règles… et j’oublie le point le plus important, à savoir les PV apportés par les ziggourats (gloups) ! Mais l’erreur est vite réparée. Pour les ADR béotiens qui veulent en savoir plus sur cet étrange édifice :

Une ziggurat (ou ziggourat) est un édifice religieux mésopotamien à degrés, présent aussi en Élam, constitué de plusieurs terrasses supportant probablement un temple construit à son sommet. Le terme vient de l’akkadien ziqqurratu(m) (féminin, parfois abrégé en ziqratu, en Assyrie siqurratu ou sequrattu, en idéogrammes sumériens U6.NIR1), dérivé du verbe zaqāru, « élever », « construire en hauteur »2. On peut donc le traduire par « la très haute »3. Il s’agit du monument le plus spectaculaire de la civilisation mésopotamienne, dont le souvenir a survécu bien après sa disparition grâce au récit biblique de la Tour de Babel, inspiré par la ziggurat de Babylone.

Le jeu en lui-même n’est pas des plus compliqués (même s’il recélè une bonne profondeur stratégique) : une première phase où on achète des cartes, puis on mets des huttes ? villages ? tentes ? sur la carte. Mais il faut les nourrir avec la ressource adéquate (« Le peuple est d’un exigeant mon cher Nabbu… il veut maintenant des dattes Neglet-Dour à la place de nos dattes traditionnelles… Oui, mon cher Assur, tu verras qu’un jour il voudra ne plus travailler gratuitement à construire nos inutiles ziggourat et voudra des congés payés et manger des Macdo ! »). Ensuite, on marque des points, on récolte des gentils chameaux, qui seront dépensés dans une seconde phase : dans le chameau, tout est bon ! (ils servent à plein de trucs : acheter des cartes, construire des ziggourats, corrompre des nobles mésopotamiens dont la probité n’est pas la première vertu…).

On est trois à suivre un peu la même stratégie : essayer de faire un peu de tout, à savoir des PV, des chameaux, de la corruption. L’honnête Annabelle se refuse à corrompre et commence assez tôt les ziggourats (ce qui lui permet de attraper son retard initial : ces bâtiments génèrent en effet des PV de façon régulière).

La partie suit son cours, seulement interrompue par l’arrivée d’un frelon autochtone. Moi, je l’aurais bien écrasé (car ma bonté a des limites !), mais Annabelle, en digne disciple du bon Saint François, me dit que c’est grand péché de tuer une créature de Dieu, donc, à force de ruse, je réussis à le mettre dehors, j’ai fait ma bonne action de l’année, et mon karma en sort renforcé !

Le score final est assez serré. Victoire de Patrick, qui, à son habitude, se fait oublié, observe et joue de bons coups. Juste derrière, Guillaume-Season (qui avait tout de suite décelé l’aporie ziggouratique, bravo à lui !), ensuite Annabelle (eh oui, en Assyrie en – 2 000, il faut un peu de corruption !). Et moi je suis dernier… j’entends déjà les commentaires malveillants et désobligeants d’un certain ADR feldien. A cela, je ne dirais qu’une chose : « Moi Môsieur j’aime bien que les gens se sentent à l’aise chez moi, alors, sans aller jusqu’à jouer nus (malgré les incompréhensibles demandes répétées en ce sens…), je m’efforce à perdre… contrairement à un ancien et septentrional trésorier de ma connaissance ! » ;-)

Voilà comment les choses se sont passées. Bien content d’avoir fait ces 3 Oldies à la suite (à mon âge et avec cette canicule, ce n’était pas gagné !). Je remercie les participants, je souhaite bonnes vacances à ceux qui en prennent, et j’espère en faire d’autres fin août/début septembre.

Guillaume le Bon (érudit mésopotamien)

12 commentaires

  • Chienjaune - 1 août 2020

    L’Antiquité, on n’a jamais fait mieux ! :yes:

  • Kaon - 1 août 2020

    A nouveau, merci pour ce CR. C’est frais et met en joie pour la journée :p
    Bonne vacances !

    Chienjaune - 1 août 2020

    Merci à toi, passe un bon mois d’août ! :-)

  • Sylle - 1 août 2020

    Bon, mis à part que l’influence des dignitaires a été remplacée par la corruption des nobles… l’explication se tient ! :ange: et puis en plus on a droit à un paragraphe culturel !
    Je vois que mon frelon espion a été chassé trop vite… dommage j’aurais bien voulu voir comment tu en es arrivé à ce résultat mon bon Guillaume… :D Tu n’as pas oublié de parler des puits au moins ? :D

    Chienjaune - 1 août 2020

    Influence, corruption, le frontière est bien mince ! :-)

  • Cowboy Georges - 1 août 2020

    Je note que Annabelle = corruption…
    Peut-être en saura-t-on plus un jour ? :D

    Chienjaune - 1 août 2020

    Non, justement elle n’est jamais allé influencé les dignitaires en leur offrant de jolis chameaux. Par contre, elle a emmené une très bonne bière, ce qui peut se concevoir comme une tentative de corruption ! :D

    Lenneth - 2 août 2020

    Mais oui, enfin : je plaide la cause des frelons IRL, je n’allais pas confier de gentils chameaux à des dignitaires corrompus qui les auraient abandonnés en fin de règne. La bonté incarnée, vous dit-on ! Bon, j’ai beaucoup construit
    sur le fleuve, mais on ne va pas pinailler pour 2-3 familles anéanties par des crues… :whistle: :D

    Cowboy Georges - 2 août 2020

    J’aime mieux ça, j’ai eu peur que vous ne soyez arrivé à corrompre l’âme de notre Belle Annabelle, me voilà rassuré !

  • damien - 2 août 2020

    Un jeu assez marquant à l’époque, avec ses histoires de migration. Un peu sec peut-être, mais bien fichu. Bonnes vacances Guillaume.

  • UneSaison - 2 août 2020

    Merci pour le CR et pour la soirée. J’ai bien aimé la crue et la famine qui sont bien intégrées dans le jeu. Au final, les humains ne sont que de passage et seuls les ziggourats restent.
    Bonnes vacances naturistes à toi ;-)

  • Dargol - 3 août 2020

    Toujours un plaisir de lire tes comptes-rendus, même quand on connait déjà la fin :good: Et heureux d’avoir appris un nouveau mot (ziggoumachinchose) !

Join the conversation