Nemesis.jpg

4 Participant·e·s :

2 Gagnant·e·s :

Nemesis.jpg

Voici une Playlist pour vous mettre dans l’ambiance avant de commencer votre lecture

Scène d’ouverture

[Vaisseau de transport NEMESIS]

…//Date: 11/04/2221//…

…//Cargaison: bière; jus de carotte; noix de cajou; graines de courges//…

…//Destination: retour sur Terre//…

…//Localisation: Inconnue, en transit//…

…//Équipage: cinq//…

[Statut l’équipage]

…//Matricule: 001/Nom: Jordan « Dedel la Pioune »/Fonction: Éclaireuse/Signes vitaux: OK//…

…//Matricule: 002/Nom: Julien « Nem »/Fonction: Scientifique/Signes vitaux: OK//…

…//Matricule: 003/Nom: Chrisophe « Toff »/Fonction: Soldat/Signes vitaux: OK//…

…//Matricule: 004/Nom: Quentin « Ytrezius »/Fonction: Capitaine/Signes vitaux: OK//…

…//Matricule: 005/Nom: Jean-Michel/Fonction: Bouche trou/Signes vitaux: Pas OK du tout//…

Dur réveille

[Journal de bord du Capitaine]

…//11/04/2221_1445//…

Alors que les caissons d’hibernation sont ouverts, nous mettons plusieurs minutes à nous en extraire et à tenter de rassembler nos esprits. Une alarme retentit dans tout le vaisseau… Nous ne devions nous réveiller qu’une fois arrivés à proximité de la Terre mais une procédure d’urgence a été enclenchée et nous a tiré plus tôt que prévu des bras de Morphée.

Les terminaux indiquent de multiples avaries, pannes et incendies dans le vaisseau. Une partie des moteurs semble endommagée et nous ne sommes même pas sûr d’avoir conservé notre cap vers la Terre. Pire encore, nous ne le remarquons que tardivement mais nous ne sommes que 4 membres debout, le corps de notre camarade Jean-Michel gisant sans vie dans un coin obscur de la pièce, la poitrine explosée. Il y a d’autres passagers à bord. Je savais que nous n’aurions pas du embarquer ce chargement de graines de courges lors de notre dernière escale!

…//11/04/2221_1501//…

Une nouvelle alarme nous avertit que le vaisseau va retenter un passage en hyper-espace dans 15H… Foutu rafiot, si nous n’avons pas vérifié l’état des moteurs d’ici là le process risque simplement de changer le vaisseau en une grosse boule de feu… Et si nous ne vérifions pas les coordonnées actuelles, nous pourrons aussi bien partir vers la Terre que dans la première étoile venue ce qui devrait avoir les mêmes effets.

Nous sommes encore sujets à des trous de mémoire en raison de l’hibernation… Sans parler de notre sens de l’orientation… Impossible se souvenir de l’agencement des salles du navire. Une chose est sûr, le cockpit est à l’avant, les moteurs à l’arrière. Notre Éclaireuse prend donc les devants pour aller vérifier en solo la destination du vaisseau au poste de pilotage. Cependant la première salle dans laquelle elle rentre est couverte du sol au plafond d’un « Slime » visqueux dont elle se retrouve couverte… Ca semble organique et confirme l’idée qu’il y a autre chose à bord qui, vu l’état de Jean-Michel, ne nous veut pas du bien… De plus l’Éclaireuse jure avoir entendu des bruits inquiétants venant des couloirs adjacents.

De son côté notre Scientifique, qui a de bonnes notions de bricolage, s’en va (roule) vers les moteurs. Il se retrouve lui aussi couvert de slime en rentrant dans une salle, heureusement pour lui il s’agit des douches et il va tout de suite pouvoir se prendre une pause pour se laver (comme si on avait que ça à faire).

Avec le Soldat nous faisons le choix de rester groupés et suivons notre Scientifique. Notre chef de la Sécurité continue son chemin vers le moteur n°1 et trouve la Génératrice du vaisseau, encore en bon état heureusement pour nous! De mon côté je commence à fouiller les douches et trouve dans un casier une cellule d’énergie qui va me permettre de réactiver mon Intercom afin de pouvoir « manager » mon fidèle équipage à travers le réseau de communication du vaisseau.

Rencontre du troisième type (qui étaient les deux premiers?)

…//11/04/2221_1532//…

Alors que l’Éclaireuse continue de progresser vers le cockpit, elle découvre au passage l’un des deux sas d’accès aux capsules de sauvetage du vaisseau. Ces dernières sont pour le moment verrouillées mais elles pourront être utiles si la situation devient intenable à bord.

De notre côté le Scientifique a rejoint la génératrice et y retrouve son Holo-ordinateur abandonné là lors d’une maintenance. Cela devrait lui permettre d’accéder à distance aux différents ordinateurs du réseau (mais pour des raisons de tension scénaristique, il ne peut bien sûr pas accéder à l’ordinateur du cockpit… voila voila…).

Notre Soldat part quand à lui en solo explorer le vaisseau (on dirait bien qu’il cherche quelque chose…) mais en entrant dans dans la salle de communication, une porte se ferme derrière lui et une créature sortie des conduits se glisse dans son dos. Il s’agit de notre premier passager clandestin, un prédateur de 2,50 m de griffes et de crocs, taillé pour tuer. L’entrainement et les nerfs d’acier de notre camarade lui permettront d’esquiver une attaque surprise de l’Intrus.

Cette rencontre est un électrochoc, le vaisseau est à priori infesté puisque nous reportons tous d’étrange bruits dans le vaisseau, « ça » se déplace dans les coursives. Néanmoins, hors de question d’abandonner le NEMESIS (tu m’étonnes qu’avec un nom pareil on ait la mouise!). Je n’ose pas imaginer le sort que nous réservera la Compagnie si nous ne le ramenons pas à bon port. Quand aux bestioles… On demandera à ce qu’une équipe de nettoyage passe régler le problème une fois rentrés!

En bon Capitaine je reste en arrière pour donner de précieux conseils à mes subordonnés et continuer de fouiller les douches. Je donne ainsi l’ordre à notre Soldat de fuir un combat perdu d’avance. Ce dernier s’exécute à contre cœur non sans subir une attaque d’opportunité qui va lui briser une jambe. Il déboule alors dans l’Infirmerie automatisée mais cette dernière est malheureusement en panne.

Je trouve un drone dans les vestiaires des douches (pourquoi pas?) que j’envoie explorer une pièce adjacente et découvre le dépôt dans lequel je me déplace sans attendre à l’affut de matériel pour combattre cette infestation.

Le Scientifique rejoint enfin le moteur n°3 mais avant qu’il n’ait pu entreprendre les réparations, une créature, encore plus imposante que la première, sort de l’ombre! J’aurais tendance à dire que celle ci est leur Reine. Elle fauche au passage notre Scientifique qui se retrouve avec un bras en moins et décide d’abandonner son pistolet afin de conserver son holo-ordinateur dans sa main valide.

Ce n’est pas avec ça que je vais la buter de toute manière.

Le Scientifique Manchot

Pendant ce temps, notre Éclaireuse atteint enfin le Cockpit et se retrouve confrontée à ce qui semble être une larve. Sans doute une des choses qui a infecté Jean-Michel avant de lui exploser la cage thoracique.

Réparations d’urgence

…//11/04/2221_1615//…

Notre lâche de Scientifique abandonne sa tâche pour fuir (il allait drôlement vite d’un coup dans son fauteuil) et repartir vers l’Hibernatorium. Il refait cependant une fâcheuse rencontre dans les douches.

De son côté l’Eclaireuse écrase la larve sous sa botte. Débarrassée, elle vérifie la destination actuelle du vaisseau. Tout va pour le mieux le vaisseau est déjà orienté vers la Terre… Nous n’avons cependant que sa parole. Après tout, Mars pourrait être intéressée pour récupérer le NEMESIS et sa dangereuse mais non moins précieuse cargaison inattendue. Et ils peuvent très bien avoir un agent à bord.

Que le Vaisseau aille sur Terre ou Mars, il lui faut dans tous les cas au moins 2 moteurs opérationnels. Je m’en vais donc vérifier l’état du moteur n°2. Rien à signaler, tout est en ordre. Je suis surpris à mon tour après mes vérifications par un de ces monstre et je parviens à m’enfuir tout en usant de mon revolver pour le tenir à distance. Je me retrouve alors dans le laboratoire en proie à un incendie.

…//11/04/2221_1642//…

Le Soldat parvient à s’extraire de l’infirmerie et trouve les Cabines. Il est très vite rejoint par le Scientifique et les deux camarades se retrouvent confrontés à une nouvelle créature. Cette dernière rampe au sol et est déjà couverte de sang… Tout laisse à penser qu’il s’agit de la chose qui s’est extraite du pauvre Jean-Mi! Le Soldat l’accueille avec plusieurs rafales de son fusil d’assaut… La carcasse git au sol.

Un incendie supplémentaire s’étant déclaré dans l’Hibernatorium, l’Éclaireuse part à la recherche de la salle de contrôle du système anti-incendie. Elle décide d’emprunter les conduits d’évacuation pour se faire et arrive dans le second sas d’évacuation.

De mon côté je rentre dans la salle des moteur n°1. Ces derniers sont HS et je vais devoir consacrer un peu de temps à les réparer.

…//11/04/2221_1703//…

Le Moteur n°1 réparé, je pars rejoindre l’Hibernatorium sans repasser par le Laboratoire en flamme et occupé. J’arrive alors dans une salle méconnaissable couverte de Slime auquel sont accrochés des oeufs… J’ai atterri directement dans leur Nid.

L’Éclaireuse arrive enfin dans la salle de contrôle du système anti incendie elle même en proie aux flammes. Elle l’active de suite puis scelle la porte derrière elle afin d’éviter que la bestiole croisée plus tôt ne la poursuive. Elle va ainsi sauver le vaisseau d’un incendie généralisé.

Le Soldat et le Scientifique ne se quittent plus, ils ont découvert la salle de contrôle des nacelles. Le Soldat en profite d’ailleurs pour débloquer l’accès d’une capsule et ainsi se préparer une sortie de secours…

Le Scientifique utilise quand à luir son Holo-Ordinateur pour activer le système de communication et transmettre un signal de de détresse (mais à qui?).

L’heure du dodo

…//11/04/2221_1737//…

J’entre dans l’Hibernatorium, suivi par le Scientifique qui semble porter la poisse à tous les membres d’équipage qu’il croise puis que nous sommes rejoint par l’ami que je m’étais fait plus tôt dans les moteurs et qui a subi quelques dommages en traversant le Laboratoire incendié. Une grenade et une balle de révolver plus tard, il est étendu sur le sol…

Notre Soldat passe vérifier au Cockpit que l’Eclaireuse ne nous a pas menti sur la destination du vaisseau. Il confirme que nous nous dirigeons vers la Terre. Afin de garantir sa parole, le Scientifique trouve un moyen pour faire en sorte que la nacelle débloquée soit éjectée de 3manière fortuite3 ne laissant plus à notre camarade qu’une option, nous rejoindre aux caissons d’hibernation.

L’Hibernatorium sécurisé, le Scientifique en profite pour retourner dans son caisson. Je fais de même juste après lui.

…//11/04/2221_1840//…

J’ai appris la suite des évènements via les enregistrement du vaisseau à mon réveil.

L’Eclaireuse qui nous avait également rejoint à l’Hibernatorium s’est quand à elle retrouvée confrontée à un nouvel intrus avant de pouvoir se glisser dans son caisson. Son chargeur était vide. Heureusement pour elle, notre Soldat qui venait de traverser la moitié du vaisseau est arrivé et a pu exterminer la chose, leur permettant ainsi de regagner les caissons avant le passage du vaisseau en Hyper-Espace.

Estimation des dégats

[Vaisseau de transport NEMESIS]

…//Cargaison: bière; jus de carotte; noix de cajou; graines de courges; passagers clandestins//…

…//Etat du vaisseau: multiples pannes, 1 moteur endommagé//…

…//Localisation: Orbite terrestre//…

[Statut de l’équipage]

…//Matricule: 001/Nom: Jordan « Dedel la Pioune »/Fonction: Éclaireuse/Signes vitaux: Décédée//…

-> Le sujet semble avoir été infecté par la forme de vie inconnue à bord du vaisseau. Son corps a été retrouvé gisant dans son caisson fracassé, la poitrine explosée.

…//Matricule: 002/Nom: Julien « Nem »/Fonction: Scientifique/Signes vitaux: OK//…

-> Le sujet est vivant mais sous le choc. Il semble ne pas supporter l’idée de ne pouvoir offrir un enterrement décent à l’officier Jean-Michel décédé avant les évènements et dont le corps est introuvable.

…//Matricule: 003/Nom: Chrisophe « Toff »/Fonction: Soldat/Signes vitaux: OK//…

-> Le sujet s’est avéré être un excellent élément. Contrairement aux doutes émis par le reste de l’équipage, le sujet avait pour objectif de ramener à bon port le NEMESIS.

…//Matricule: 004/Nom: Quentin « Ytrezius »/Fonction: Capitaine/Signes vitaux: OK//…

-> Le sujet s’en sort avec peu d’égratignures, ce qui laisse à penser qu’il a eu beaucoup de chance… ou qu’il est resté en retrait des incidents majeurs…

[FIN]

Merci à Toff, Nem et Dedel_la_Pioune pour cet aprem ;)

Accueil Forums NEMESIS: dans l’Espace, personne ne vous entend chouiner…

  • Ce sujet contient 6 réponses, 5 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par , le le 16 avril 2021 à 07:51.
7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #59618
    Nem
    Maître des clés
    • Sujets 48
    • Reponses 693

    Mon message s´étant perdu je vais redire le seul truc qui était important : CR de grande qualité merci Quentin !!

    #59619
    Nem
    Maître des clés
    • Sujets 48
    • Reponses 693

    Et merci pour cet aprem et cette belle découverte ludique :)

    #59620
    Nem
    Maître des clés
    • Sujets 48
    • Reponses 693

    Et merci pour cet aprem et cette belle découverte ludique :)

    #59624
    Cowboy Georges
    Maître des clés
    • Sujets 118
    • Reponses 3208

    Joli !

    J'adore qu'un plan se déroule sans accroc !

    #59627
    Senik
    Participant
    • Sujets 26
    • Reponses 959

    Compte rendu très sympa à lire, merci.

    #59648
    Dedel_la_pioune
    Participant
    • Sujets 1
    • Reponses 11

    Ton CR est vraiment plaisant à lire !
    Je revoyais la partie se dérouler. Merci pour cette aprème, c’était vraiment sympa !
    Un grand merci au scientifique qui nous a ramené tout plein de bestioles, au soldat qui a pris presque tout les coups pour nous et au Capitaine qui est bien resté en retrait tout en nous donnant de les bons conseils :D !

    #59663
    Ytrezius
    Participant
    • Sujets 18
    • Reponses 171

    Merci pour ces commentaires les gens! Je l’ai trouvé bien fun cette partie, bien plus que celle en cours sur TTS ou mon pauvre Scientifique a subi tour 3 attaques consécutives de la Reine se soldant par une mort inévitable :D

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

Accueil Forums NEMESIS: dans l’Espace, personne ne vous entend chouiner…

  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.